La Vie rêvée

Le mardi 18 juin à 19h00, la Librairie olympique recevra

Jean-Claude Billou

qui parlera de son livre

La Vie rêvée

« Notre inconscient est sans moralité, il propose et ne juge pas. Seule notre conscience peut engendrer un jugement envers ce qui nous entoure et envers nous-même. La poésie fait de la vie un chemin incertain mais espérant: incertain car inexplicable scientifiquement, espérant car son cheminement vers de nouveaux monde chimériques sera la seule certitude et le seul réconfort du poète. Elle n’est ni conquérante ni rationnelle mais ses mots imaginent l’inconcevable qui sourd de l’instant et du lieu, puisant ses espérances dans la beauté harmonieuse de l’univers Ses horizons préfigurent une autre vie. De toute les illusions, la plus illusoire consiste à penser qu’il n’existe qu’une seule vérité. Cette vérité étant inatteignable, le poète suggère et interroge plus qu’il n’établit.
Le raisonnement ne peut qu’aboutir à constater notre impuissance à lever nos doutes existentiels. Seul le poète dans sa quête sans fin tutoie l’inimaginable, l’insoupçonnable beauté de ce qui, peut-être, n’existe que dans ses rêve… »

Une réflexion sur « La Vie rêvée »

  1. Peut-être la poésie… et le poète… Bon.
    Mais l’orthographe, la langue, tout simplement.
    ?
    Non?
    Car, alors, pourquoi, comment… écrire.
    Même… de la poésie?
    De la poésie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.