Mettre en oubli

Mettre en oubli
Comment peut-on enseigner la peinture et la couleur dans des Écoles des Beaux-Arts pendant près de quarante ans quand on est daltonien ?
« Parce que, paradoxalement, il suffisait de nommer les couleurs pour les voir, » répond Francis Bugarin qui poursuit : « Ce faisant, elles advenaient à la présence à partir de leur absence. Elles se révélaient par leur nom, par la parole qui leur disait d’être ; je pratiquais cette démarche dans le secret, je ne me l’avouais que discrètement. »
Cette étrangeté, cet incompréhensible phénomène, pousse Francis Bugarin à s’interroger sur l’absence, la présence dans la parole, le verbe, la perception, leurs relations et celles qui s’établissent avec les images et l’idée de réalité dans le monde contemporain.
Francis Bugarin vous livre le fruit de ses réflexions dans un texte entrelacé, didactique, dis- cursif, mêlant théologie, philosophie, analyse artistique et expérience personnelle. Avec ce maillage, il élabore, sous forme de conjecture, et présente au lecteur des propositions et une prospective tournées vers l’espérance et l’inattendu.

Francis Bugarin
Librairie olympique
ISBN : 2952760470

Broché – 356 pages – 13,5 X 22 cm
22 €+ participation aux frais d’envoi : 2€25

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.